Projection et signature : Léon Moussinac – Mercredi 13 mars


Projection et signature: Léon Moussinac


L’Espace Niemeyer a le plaisir d’accueillir la projection du film « Léon Moussinac, l’héritage de Spartacus » un film de Patrick Cazals, suivi de la signature de Léon Moussinac « JOURNAL DES 60 ANS 19 janvier 1950 – 19 janvier 1951 » Édition critique par Patrick Cazals avec la collaboration de Jean-Louis Lods :

 Mercredi 13 mars 2019, de 18 h 30 à 20 h 00 dans notre salle de conférence, entrée libre !

 

Ce  documentaire de création, coproduit par la chaîne Ciné+ Classic et le soutien du CNC  retrace l’itinéraire fougueux et méconnu de Léon Moussinac (1890-1964 ), homme d’action, militant, poète, écrivain, amoureux fou du cinéma, du théâtre et des arts décoratifs, fondateur des Amis de Spartacus, premier ciné-club de masse, metteur en scène de Labiche au Théâtre juif de Moscou, ami intime de Louis Delluc, S.M.Eisenstein, Louis Aragon…

C’est à Moussinac que les critiques de cinéma doivent juridiquement leur statut. Qui s’en souvient aujourd’hui ?

Directeur de l’ENSAD et de l’IDHEC au lendemain de la guerre, il s’est mobilisé à chaque instant pour l’avenir de ce que pouvait être l’Art social.

De Paris à Moscou, de Laroche-Migennes à Toulouse ou en Suisse, celles et ceux qui lui reconnaissent une dette majeure s’interrogent et témoignent.

(Ci-contre, Léon Moussinac à son bureau 1963)

 ——————

Léon Moussinac (1890-1964) fut l’un des intellectuels communistes français majeurs de la première moitié du xxe siècle. Critique de théâtre, de cinéma, d’arts décoratifs, il exerça des responsabilités éditoriales et de direction d’écoles supérieures d’art, tout en poursuivant une œuvre personnelle de poésie, de romans et d’études.

Léon Moussinac rédigea ce journal intime en 1950 pour marquer l’étape de la soixantaine. Il s’y livre sans réserve sur la vie politique et culturelle française, et parisienne en particulier, sur sa tâche de directeur d’une école d’art, sur sa vie privée. Conservé dans sa famille, ce témoignage de première main était resté totalement inédit.

Un riche appareil de notes permet de bien comprendre les évènements de cette période charnière de la Reconstruction, tout à la fois de la pierre et des esprits.

Cette édition critique du Journal s’accompagne du DVD Léon Moussinac. LHéritage de Spartacus.

Patrick Cazals est cinéaste, historien du cinéma, producteur-distributeur (Les Films du Horla).

(Ci-dessus: Eisenstein & Moussinac en d’Artagnan la Sarraz)

 

Contact :

Vincent Bouvet – Responsable des éditions

École nationale supérieure des Arts décoratifs (EnsAD)

31, rue d’Ulm, 75240 Paris cedex 05

+ 33 (0)1 42 34 97 14

vincent.bouvet@ensad.fr

RSVP
info@maison-triolet-aragon.com
reservation@ensad.fr


Infos pratiques :

2 place du Colonel Fabien
75019 Paris

  • Métro Colonel Fabien > Ligne  2
  • Métro Jaurès > Ligne 5
  • Bus > 46 et 75
Partager cet article

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *